L’état d’esprit du moment

L’échec de la dernière FIV s’estompe, il rejoint le groupe des échecs précédents.

Du coup, en ce moment c’est + un temps au bilan :

– voilà ce qu’il s’est passé : l’infertilité, des FIVs, claques reçues par l’entourage, mariage, vie professionnelle difficile, de magnifiques rencontres, des échecs, la voie de l’adoption…

– voilà où on en est :  tristes, envieux, jaloux, amochés pour longtemps

Je ne pleure pas. Je n’y arrive plus. Du moins pas au sujet de toute cette souffrance inaudible. Par contre les sanglots arrivent d’un seul coup et pour rien, souvent devant la boîte à images, à cause d’une pub, d’un reportage, la dernière fois c’est  parce qu’un sprinteur arrivait sous la barre des 10 secondes au 100m…

Je suis, je pense, à fleur de peau, mais en dedans, bien profond, je sais que je me refuse à trop creuser, à trop réfléchir. Je vis le quotidien en surface, je m’interdis de sombrer.

Et parallèlement, et heureusement le parcours pour l’adoption continu. Nous en sommes vraiment à nous dire que vivement qu’on en finisse de toute cette PMA, vivement qu’on puisse vraiment l’imaginer, les imaginer nos petits bouts venus d’on ne sait où! J’ai tellement envie de m’engouffrer dans ce bonheur…la PMA me retient.

Tout ça contribue  à rester en surface, il y a trop de variables pour se poser les bonnes questions et faire les bons constats, alors c’est ma façon de me protéger, restez à la surface!

– voilà ce qu’on va faire : avancer tel de bons petits soldats!

– voilà ce qu’y nous attend : notre famille! (Il ne faut pas qu’on l’oublie)

Pour finir sur cette finalité heureuse, voici une belle photo de famille!!!

une petite dédicace à monpetitoeuf!

OEUFBis

(faits par mes poules)

Publicités

22 réflexions sur “L’état d’esprit du moment

  1. Ah TOP la photo !
    Je suis désolée que tu sentes déjà dans ton esprit que le trait sur la PMA se tire. Mais d’un autre côté je trouve ça beau à lire toute l’énergie que tu as déjà pour te consacrer à l’adoption.
    Gros bisous
    PS : Ici aussi souvent à fleur de peau, la larme pointe sans mal au coin de l’oeil.

  2. Je ne sais que te dire. Lire que tu restes en surface révèle une profonde peine… si compréhensible. Tu es sage dans tes pensées et avancées, je te les souhaitent belles et à l’image de la photo de tes poulettes !! Bises

    • C’est pas que ça en enlève…parfois même ça en rajoute.
      Mais c’est vrai que ça aide justement à lever la tête pour voir plus loin et à ne pas s’enfonçer.

  3. Bien entendu nous partageons ta tristesse, mais tu veux que je te dise : quelque part tu me rassures. Car 1. tu n’es pas seule dans le cas (même si le malheur des uns, n’enlève pas celui des autres) mais surtout 2. tu souffres parce que ça compte, parce que tu te soucis encore, que tu as envie. Le jour où cet énième obstacle dans ton parcours te laissera de marbre, là tu devras t’inquiéter. Et après le bilan, il y a les projets. Vous vous donnez les moyens d’aller au bout de votre projet PMA, quand le temps de tourner la page sera là, vous n’aurez pas de regrets. bises

    • Ben voilà, les « vraies » larmes ont coulées, le temps d’un instant.
      J’écris aussi ce blog pour essayer d’aider ceux qui sont dans mon cas, essayer d’expliquer cette difficulté échec AMP, adoption, tous ces sentiments, parfois contradictoires, cette souffrance…c’est si difficile à expliquer, à vivre…je sais que je ne suis pas seule et ça m’aide de le savoir.
      Merci miss!

  4. Comme j’admire ta force de caractère Flhope, tu es dotée d’un si bel élan de vie… J’imagine combien ce parcours vous use et vous angoisse, combien cette famille tant rêvée, à 3 ou plus, vous manque. Tu sais, je sais que ça peut paraitre étrange car je suis entre deux eaux en ce moment, mais il y a 2 semaines, j’ai fait les demandes pour les papiers de dossier d’adoption. Parce que c’est une autre manière de fonder une famille , une très belle manière aussi. Je ne sais pas si ça sera votre manière, je garde espoir pour votre FIV4, mais j’aime tant la manière dont tu te projettes avec votre enfant, d’où qu’il vienne. Je t’embrasse et merci encore pour la douce lumière dorée.

    • Merci Lisette! Quand je pense à toi maintenant je t’imagine tel un halo de lumière dorée qui se déplace, ouioui, ça y est elle t’habites, et ce à tout jamais!

  5. J’imagine que la dernière tentative doit être la plus angoissante… C’est une carte à jouer, mais ce n’est pas la carte de la dernière chance car oui, quelque part, il y a aussi ce merveilleux projet d’adoption !!
    Et je crois que tu as complètement raison concernant le fait que tant que la pma n’est pas finie, ça nous empêche d’une certaine façon de nous projeter corps et âme dans l’adoption…
    Avant de te lire, j’étais à un tel point de saturation vis-à-vis de la pma, que j’étais à 2 doigts d’abandonner pour me concentrer uniquement sur l’adoption. Mais je crois qu’en effet, j’ai sans doute besoin d’aller au bout du parcours pour vivre l’adoption en étant libérée…
    Je te souhaite du fond du cœur plein de belles choses à venir, avec ou sans pma. 🙂

    • oui pour ma part je sais que je dois aller au bout. Ne pas regretter. Mais où et le bout? parfois ce n’est pas si évident. j’en parlerai dans un prochain article.

  6. Un bon petit soldat, on l’est toutes. On avance, et on ne creuse surtout pas, car à la moindre égratignure qui sait si tout ne va pas partir en lambeaux. On oscille entre larme à l’oeuil pour des broutilles et immense recul en public. Parce qu’on ne peut pas lâcher, pas maintenant, pas avant d’avoir tout tenté.
    Et cette procédure d’adoption est, dans mon cas en tout cas, un vrai révélateur de ce que l’on finit par oublier en PMA. Que l’important c’est l’enfant, et la famille qui se crée. On te force à l’imaginer, à y croire, à parler développement d’un enfant, attitude avec lui, attachement. Et là, tu t’aperçois qu’en PMA tout cela est absent et contribue à une certaine déshumanisation, celle qui nous conduit peut être à agir comme des robots à (bout de) force(s). Impossible de supporter tout ça et tous ces investissements sans y laisser des plumes.
    Mais même un peu déplumée 😉 la poule a des ressources, et des petits poulets vous rejoindront, d’une manière ou d’une autre.

  7. Oh j’ai honte, alors que tu me fais une dédicace 🙂 je ne vois pas ton article !!! Je pense que l’on puise toutes nos forces je ne sais où pour continuer d’avancer … Il faut se dire qu’au final (croissons les doigts) on aura toute une belle famille ! une autre blogueuse, Pauline, a écrit : Pense à ce que tu peux avoir et non pas à ce que tu n’auras pas! je trouve ça très juste, on oublie que dans tout ça la finalité s’est avoir une avoir, qu’importe les chemins pris ! COurage, continues d’être forte !! Je t’embrasse fort !!! Fort !!

    • oui honte à toi!!!! 😉
      A force de croiser toutes et tout le temps on ne peut plus faire grand chose avec nos mains…
      Merci pour les mots d’encouragement et les bisous!

  8. Très jolie cette photo de famille!
    Je comprends les sanglots devant le 100m! Je suis un peu comme ça en ce moment. La dernière en date: hier, devant une vidéo dans laquelle un routier sauvait un chaton…

A votre clavier !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s