S’ouvrir! Essayer! Y travailler!

Faire le deuil….

– l’enfant biologique : je crois que je me poserai la question jusqu’à la fin de ma vie, à qui ressemblerait-il le plus? physiquement? le caractère? un fils? une fille?

Mais d’une certaine manière, je commence à digérer tout ça. Je me poserai toujours plein de question sur cet enfant, ces enfants, et ça c’est un fait, je n’ai pas envie de me battre contre ce sentiment si …normal.

Ce sera ainsi, c’est ma blessure, et j’espère qu’après la fin de l’A.M.P. une fois qu’elle sera béante et sanglante, quand elle se refermera, qu’elle le fera proprement, que cette cicatrice ne sera pas trop évidente, trop présente.

– la vision de ma famille : celle dont je rêvais, celle que je pensais pouvoir contrôlée…. elle se transforme, mais j’essaie encore de lutter, de résister, j’ai peur car elle s’estompe doucement, je m’y rattache, il ne faut pas…je dois m’ouvrir aux possibilités…je le dois.

Nous avons eu un autre rendez-vous avec la conseillère socio-éducative. Cette fois-ci c’était à moi de parler, ce que j’ai fait. Ça c’est très bien passé. Je me prépare pas pour ces rendez-vous, on voit plutôt le Conseil général comme des alliés, une aide sur ce chemin, on lui a dit d’ailleurs. Nous le pensons vraiment, je les trouve sans préjugés et plutôt ouverts. Peut-être que ça aurait été tout autre dans un autre département? en tout cas on se sent bien, on ne ressent pas l’œil inquisiteur, et le jugement. Mon côté naïve??? je ne pense pas.

On avait par contre pas mal réfléchi à notre demande pour l’agrément. Ils étaient partis pour 1 ou 2 enfants si fratrie, on avait suivi, on sait qu’on veut 2 enfants ça c’est sûr. Mais justement pourquoi ne pas s’arrêter sur 2 tout simplement. On en a exprimé le souhait. Deux ou rien! Voilà LA demande qui prouve que j’ai du mal à faire le deuil du contrôle, de MA famille rêvée… 

On se disait si on met 1 ou 2, à tous les coups ils vont nous en donner qu’un! Le « que » un peu paraître très capricieux, incompréhensible…etc…c’est mieux un que rien…etc oui bien sûr, mais ça résonnait surtout en moi comme un « nous n’allons pas l’avoir notre famille! Ils vont gagner » Je ne sais pas très bien qui est ce « ILS » mais il me paraissait plein de pouvoir, et très injuste, je ne voulais pas qu’il est le dessus sur notre rêve.

La conseillère a bien insisté sur le fait qu’on se fermait ainsi à l’adoption national, « vous êtes sûr?  » ouioui! Si vous pensez que ce n’est pas incohérent, et réalisable, oui c’est ce qu’on aimerait, on a trop peur de passer à côté d’une fratrie qui serait pour nous L’IDÉAL! (oui le rêvé)

Elle a été ok, en plus apparemment nous avons un très bon dossier psy! Qui l’eut cru??? (ça c’était la meilleure phrase de l’entretien, la petite chose qui nous va droit au cœur, qui nous soulage, nous encourage…ouiouiouioui Glhope n’en revenait pas, il était si heureux ;))

J’étais heureuse qu’ils prennent en compte notre demande de fratrie exclusif, oh oui. Mais le doute, être pris par un OAA, on entend dire partout que c’est horrible, que c’est très difficile, les conditions de recrutement…etc…

Donc j’ai appelé la semaine dernière notre OAA chouchou.

« NONONONONONONONONONONONON! Une fratrie avec le plus grand 4 ans et 11 mois maximum, je ne vous prendrai pas si vous restez la dessus! »

Patatraaaaa!

« Je ne peux pas vous prendre car je ne sais pas combien de temps ça prendrait 5, 6 ou 7 ans? ou jamais? Les fratries c’est plus avec des plus grands 8, 9 , 11 ans! Il faut pas que vous restiez la dessus…NONONONONONONON!

Ça m’a skotché…j’aimerais tellement avoir mes 2 enfants là tout de suite, oui 2! 2! On a discuté, en même temps j’étais heureuse, elle a pris le temps, elle a été honnête. « Si je vous prends une fois je vous prendrai une 2 ème fois pour un 2ème, et puis si vous mettez 1 ou 2, je peux garder en tête que vous voudriez vraiment 2!!! »

Cette conversation a tout remis en question. Oui bien sûr il ne faut pas qu’on aille dans le mur! Ça serait trop bête d’avoir un agrément qui sert à rien…qu’aucune OAA nous accepte… Puis j’avais l’impression que c’était LE coup de fil que je devais passer! Celui qui avait du sens.

On va donc changer. J’espère toujours que l’on puisse en avoir 2 en même temps, on a d’ailleurs rédigé notre lettre de motivation dans ce sens.

Mais tout ça me fait dire qu’il faut que je m’ouvre plus aux multiples possibles futurs.

Je pensais avoir fait le deuil du contrôle mais ce n’est pas le cas, pas tout à fait, il faut que j’y travaille. L’A.M.P. me retient un peu aussi je crois.

En fin de compte mon rêve…il n’y avait rien de plus commun…soyons fous, ne soyons pas ordinaire, soyons nous! Et nous verrons bien qui nous sommes! 😉

Publicités

22 réflexions sur “S’ouvrir! Essayer! Y travailler!

  1. le deuil de l’enfant biologique… très dur, mais au fur et à mesure que les tentatives passent, notre esprit, nos idées changent. C’est bien que tu ai pue avoir une bonne discussion avec cette personne

    • Le deuil de l’enfant biologique je suis persuadée que je n’y arriverai jamais, qui le peut?
      Mais c’est le deuil du rêve que je dois faire, le deuil du contrôle, accepté que notre famille réelle n’est pas celle rêvée. ce qui ne veut pas dire qu’elle sera moins bien.
      J’ai appelé d’autre OAA, il n’y a qu’elle qui a pris le temps, j’étais vraiment heureuse surtout que c’est notre pays chouchou! 😉

      • Votre pays chouchou?
        Ce n’est pas possible à mon avis. On se fait juste à l’idée que notre idée de la famille sera différente. Mais le résultat sera tjrs là: une famille, même si c’est autrement.

        • Notre pays chouchou! oui je persiste et signe! Quand tu commences à entrer dans le monde de l’adoption, tu comprends que les manières de gérer les enfants dans le pays, puis le suivi une fois en France sans rentrer dans les détails ne sont pas toutes les mêmes. Il y a des procédés qui rassurent, d’autres…..Donc oh oui il y a des pays chouchous 😉
          Et oui je dois me concentrer plus sur le final : le partage d’amour qu’il y aura. Enfin je dois « m’ouvrir, essayer! y travailler! »

  2. Au dernier entretien on a demande’ de pouvoir changer de un a deux car on a peur de devenir trop vieux pour pouvoir adoper une deuxieme fois. On nous a dit pareil ou presque: si ca marche une fois, ca marchera’ aussi la deuxieme.
    On a aussi eu un probleme similaire avec les OAA et l’age de l’enfant: on a du monter le seuil car si non on risquait pas etre acceptes pas aucune OAA.
    Moi aussi j’ai du mal a oublier le reve de ma famille ideale. Mais je commence trouver ceci un tres beau nouveu reve.

    • Oui ne serait ce que par la force des chose on doit s’ouvrir au fur et à mesure. Je suis persuadée qu’on trouvera notre famille si évidente et si idéale une fois qu’on l’aura, mais c’est vrai…c’est pas évident.

  3. Je suis contente de lire un post autant rempli d’optimisme… Ça me manquait… Je suis heureuse pour vous, heureuse que tu retrouve tes marques et que tu avance dans une direction qui te satisfasse… Ici nous pensons souvent a vous… Bisous

  4. Je ne pensais pas que l’adoption était aussi casse tête sur 2 petits détails comme ça. Bien formuler son rêve. Je m’en rends compte en te lisant et je trouve que vous avez bien fait le tour de la question, étudié tous les paramètres avant de faire votre choix.
    J’espère quand même que ce duo est là pour vous, qq part, qu’ils vous attendent.
    Gros bisous !

    • Si tu savais…ils ont quand même demandé si le jardin était clôturé??? Certains pays n’aiment pas ça si c’est pas fait….
      Merci pour toutes ces bonnes pensées! 😉

  5. La complexité administrative s’ajoute à la difficulté psychologique… C’est très difficile de lâcher prise, tu vas y arriver, comme toujours, le temps est notre meilleur allié pour ça. Bisous

    • Oui c’est si juste tout ça : « lâcher prise »….AARRGGHHHH ! je sais pas faire!!!!!!!!!!!!!!!! Et « le temps »: oh!oui il en accompli des choses 😉 Merci Miss infertility!

  6. Parfois je ne comprends pas les OAA. Deux amies ont eu leur OAA qui les a poussées à remonter l’âge de leurs agréments à 4 ans pour l’enfant « tout ça » pour les apparenter avec des bébés de 6 mois… je ne comprends pas tout…

    • On a sans doute pas toutes les clefs pour savoir pourquoi. Mon interlocutrice m’a donner une partie du pourquoi « On ne sait pas! ». Ils ne savent pas combien ils auront d’enfant pendant l’année 2013, ni 2014, ni 2015…etc…et ils ne connaissent pas non plus tous les dossier d’agrément qui vont leur arriver…Il y a peut-être de ça!…
      Merci d’avoir posté stephanie! 😉 et BIENVENUE!

  7. Flhope, j’ai lu avec émotion ton message à mon mari… Je me retrouve dans tellement de tes propos et je te remercie tant d’écrire avec tant de sensibilité votre cheminement… Je crois que j’aurais fait le même choix que toi et je n’aurais pas imaginé que ce soit si difficile pour les OAA d’apparenter des fratries « jeunes ». Bisous 🙂

  8. Ce parcours est si difficile… le contrôle, pas facile d’y renoncer et pourtant c’est une illusion j’ai l’impression, les choix s’imposent à nous.
    Bonne chance pour la suite.

  9. Je viens de lire ton post et entièrement d’accord avec bulle ça sent l’optimisme et la détermination. Cela fait effectivement du bien de lire ça. Bon courage pour la suite et toujours plein de pensées pour vous deux.

A votre clavier !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s