Et si il n’y avait pas eu l’A.M.P. ?

Je n’aurai pas su combien j’aime mon Glhope.

Je n’aurai pas su à quel point notre désir d’enfant est si fort.

Je n’aurai pas rencontré autant d’individus si différents.

Je n’aurai pas trouvé,  quelques personnes exceptionnelles, maintenant devenus des ami(e)s.

Je n’aurai pas su quels étaient nos vrais soutiens.

Je n’aurai pas su tout ce que pouvait affronter notre couple.

Je n’aurai pas tant pleuré.

Je n’aurai pas tant souffert.

Je n’aurais pas pu donner des cours de reproduction à la famille, aux ami(e)s, infirmièr(e)s, médecins….

Je n’aurai pas su qu’en 2014 un faux positif sur un test urinaire ça existe….par 2 fois…. et je ne vous aurai pas confirmé qu’il faut jeter ces tests de m%rde dès que le délai de contrôle notifié sur la boîte est passé.

Je n’aurai pas eu 5 FIVs toutes négatives

Je n’aurai pas annoncé le 29/01/2014 : « Je le sais depuis quelques jours, mais aujourd’hui c’est officiel, l’A.M.P. c’est fini pour moi. On a tout donné, on s’est battu, ce jusqu’au bout, je ne regrette rien »

Je ne vivrai pas la vie que je mène en ce moment…et malgré tout, je l’aime cette vie.

Publicités

Fin de ce monde.

Je me sens extérieure à tout ce qu’il se passe. Cette suite de transfert est vraiment très différente des autres, très! Je ne me cherche pas de symptômes, de signes…j’avance. J’attends l’étape ultime, LA PDS qui marquera le fossé, celle qui indiquera que le retour en arrière n’est plus possible, qui marquera le passage dans un nouveau monde.

Alors oui je suis à l’aise avec tout ce qui va suivre. L’adoption pour nous est une chance, c’est une autre aventure, nous la poursuivons avec envie, nous sommes très impliqués dans ce parcours. Un jour, respirant mon enfant au creux de son cou, je sais que je serai très heureuse de toutes les étapes qui auront contribué à m’amener cet enfant, à m’apporter mon enfant dans mes bras.

Mais aujourd’hui il n’est pas question de ça, aujourd’hui j’ai envie que l’on m’entende. Malgré la suite, malgré le bonheur qui nous arrivera sans doute dans les bras dans un bout de temps (gros bout…), eh bien malgré tout, c’est dur! Certains diraient peut-être que je veux me faire plaindre, que je me victimise, ils auraient peut-être (sans doute) raison! Mais j’ai besoin de vous le dire.

J’ai fait le deuil du contrôle, depuis que j’ai compris que le « bébé-couette » n’était pas possible.

J’ai fait le deuil de la famille dont je rêvais depuis que j’ai rencontré Glhope, quand j’ai vu le temps défiler et donc les années avancées.

J’ai déjà fais le deuil du négatif qui va sans doute pointer son nez très vite, car oui je suis désormais habituée aux échecs.

Mais le deuil de la fin de l’A.M.P.? de la possible réussite pmesque, d’une grossesse, d’un accouchement…?

Être du côté des stats foireuses d’A.M.P., être nullipare à vie, entendre tout ces « quand j’ai accouché… », « quand j’étais enceinte », « tu sais j’ai vécu 2 accouchements…alors!…. »… et se sentir si…différente, si….faible, inférieur presque anormal…

C’est quelque chose cette étape! Je vais vous quitter…je serais toujours moi, ce parcours sera toujours en moi mais moi je ne serai plus avec vous. J’ai fait le tour de ce monde et je m’en vais. Je me sens déjà un peu seule depuis un moment, et là ça y est, le départ, c’est pour bientôt, très bientôt. Alors bien sûr on continuera à communiquer, à se soutenir aussi sans doute mais je serai loin, et vous aussi…

Je veux passer les étapes de ce deuil avec brio, je sais que j’y arriverai, mais la 1ère arrive bientôt…j’appréhende.

Qui dit deuil, dit mort….je crois que j’ai peur.

frayeurb

En ligne de mire

Appel du biologiste ce matin à 8h30 :

« Il reste 5 embryons, il y en a un top et les autres…pas beaux comme d’hab! Alors comme prévu on vous en met quand même 3 et les 2 autres ne seront pas congelables. »

Merci pour tous vos commentaires et bien sûr votre soutien qui transparaissait à travers eux! Merci aux ultra optimistes d’avoir même cru aux possibles TEC! 😉

Nous, bien plus réalistes (désolée pour les optimistes! 🙂 )je crois que nous sommes très heureux aujourd’hui, et surtout soulagés!

Allez plus qu’une dernière ligne droite!Photo0112blog

Comment tout celà va se finir?

Par une victoire écrasante ou juste la fin d’une guerre épuisante et haletante? (et c’est déjà pas mal)

En tout cas il parait que l’important c’est d’avoir participer! Et d’avoir tout donné!

On y go : transfert 11h30!

Chambre 321

Forcément vu le contexte et l’état d’esprit du moment, ma chambre du jour participait au fameux décompte!!!!

N°321 : 3-2-1-KABOOM!

Reçus par une sage-femme ce matin, elle informa l’infirmière de notre arrivée qui lui expliqua que c’était ma 1ère ponction alors il fallait qu’elle m’explique….HHHEEEUUUU!!Comment dire….

Au bloc ça s’est bien passé, ils ont été très soft sur l’anesthésie, comme d’hab j’ai pas dormi mais en plus je n’avais pas trop l’impression d’être « déchirée » OOOOOoooohhhhhhh…..mon seul dernier plaisir de bloc c’était ça (véridique)….mince alors ils m’ont même pas shootée.

Avant, après je ne lâchais pas mon portable…les petits sms des copines, les mails, les commentaires, BAMP….tout ça, ça nous fait du bien quand même! Enfin en tout cas à moi, ça me fait du bien.

Et en même temps bien sûr ça y est ma sortie est proche…comment vais-je réagir à tout ça…?

IMG_0294blog

Je sais une chose aujourd’hui c’est que cette sortie se fait pour l’instant en beauté, après ce protocole de fou maintenant :

9 ovocytes mûrs!

On a jamais eu ça!

Par contre bien sûr encore beaucoup de dysmorphies (c-à-d : pas très beaux qui donnent souvent des embryons très fragmentés)…

mais d’autres mieux sans doute grâce à HGH (Hormone de croissance).

Croisez pour nous : juste pour un transfert! Juste ça! Au moins ça!

Nous aurons des nouvelles mercredi.

Début d’année mais fin d’un cycle…

IMG_4202bMon ventre n’en peut plus, heureusement mes cuisses et mes bras l’aident à supporter les 61 aiguilles qui auront transpercées mon corps pour cette FIV 5.

Mon corps est imbibé, c’est une éponge à saturation, l’impression que les solvants, produits, hormones suppurent par tout ses pores.

Mon cerveau a besoin d’air, d’oxygène…vite!!! Il asphyxie!

Mes nuits sont courtes, mes jours si longs….

Et c’est mon cœur qui a peur de se déchirer quand la page va se tourner.

Mon J1 est arrivé le 31/12/2013, j’ai donc continué la série des piqûres,  avec un petit package de 4/soir dont 1 très (très) douloureuse.

Le décompte a donc continué :

« mon dernier J1 stimulation AMP, ma dernière 1ère écho de contrôle, mon dernier lundi contrôle AMP, mon dernier mercredi, dernier jeudi, samedi : ce sera mon dernier déclenchement et lundi : ma dernière ponction. »

Mes pensées sont comme une bille dans un flippeur, elles passent d’un côté à l’autre d’une telle rapidité, elles rebondissent, elles se coincent, elles s’entrechoquent mais elles doivent tenir le coup jusqu’à la fin de la partie.

J’suis en tout cas en train de faire péter un HIGH SCORE!!!!

N.B. : Le paradoxe c’est que même si il y a beaucoup de souffrance avec cette FIV5 (qui se déroule comme les autres…),en ce moment quand j’imagine ma famille, mes enfants sont issus du pays où l’on espère adopter, ça me fait du bien et j’aime ça.

Enfin c’est eux que j’aime déjà : nos enfants.

The Trophée!

J’ai donc commencé le décapeptyl 0,1 depuis 15 jours, j’étais allée à la pharmacie chercher ça, mais je n’avais pas demandé la suite, tous ces produits pour la stimulation je n’avais vraiment pas envie de les voir dans mon frigo!!!

Je les ai trop vu…si je peux les voir le moins de temps possible au milieu de nos denrées alors je fais.

Puis la semaine dernière, en pleine nuit, je me suis dit : « Ohlala! Attention Flhope! week-end, férié, et ce décapeptyl : va-t-il perturber mon cycle? » Demain va chercher tes médocs, ça serait bête que ton J1 arrive et que tu n’ai pas les produits…

Je suis donc allée à la pharmacie, et GAGNE! pas de stylo pré-rempli pour l’HGH, The produit magique! Celui qui donne tout l’intérêt de tenter cette FIV 5!

La pharmacienne appelle les 3 fournisseurs de la région : Impossible de l’avoir avant une semaine!!!!! RRRRaaaahhhhh!! A tous les coups vu notre pouasse mon J1 va arriver avant!!RRRRaaaaahhhhhhh!!!NNNNNooonnnnnn!!Je veux pas m’être piquée pour rien!NNOooooooooooooonnnnn! Je veux pas repousser!!!!!

Elle appelle donc le laboratoire directement, quelqu’un répond : « Oui mais vous comprenez, ceux sont les fêtes…ils y a moins de personnel…je sais pas..je vous rappelle…! »

En attendant j’appelle même le C.H.U. au cas où, et  Non ils n’ont pas! PPPPfffffff!

La pharmacienne me rappelle : « Ben non, le labo ne peut pas….Par contre il peut nous envoyer un autre truc pour demain et les fournisseurs me livreront des sortes de recharges….blablabla…. »

Moi je comprends rien, je comprends juste c’est pas le même truc! Alors je flippe, en même temps je me dis que mon J1 va peut-être arriver dans 10 jours ça se trouve….mais on sait jamais…

La pharmacienne a appelé le centre pour être sûre, ils ont dit OK! Ça m’a rassuré!

Et en fait, j’ai du coup un stylo de compet!!! Avec des cartouches pour le recharger (comme une arme! 🙂 ) The stylo de la pmette aguerrie! J’ai l’impression d’avoir mon matos de pro, durement gagné!

Flhopen2

Il est pas beau? Et son étui? Tout en couleur Waaahhhoooo! JALOUSES? 😉

Alors il y a les césars, les 7 d’or, les palmes d’or, moi je me retrouve pour cette FIV 5 avec The trophée! Celui-là je crois bien qu’il va finir doré à la bombe et mis sur une étagère chez moi!!!

Compte à rebours : tic-tac-tic-tac-tic-tac

Voilà hier, première piqûre de Décapeptyl 0,1, je suis à J15, j’y ai le droit tous les soirs jusqu’à la ponction et à mon prochain J1 se rajoutera la panoplie pour la stim! Ouuuaaaiiisss! Chhhouuuetttteeee!

Hier c’était donc la dernière fois que j’avais ma première piqûre de protocole…

Je m’aperçois aussi que ce sera la dernière fois que je devrais appelé les infirmiers pour leurs dirent : « ça y est on recommence! ».

Oui chaque jour la liste des dernières fois va s’allonger…jusqu’à l’ultime pds.

Je crois que voilà une vraie différence, je ne compte plus , je décompte.

C’est le compte à rebours qui s’est enclenché.

compteurVous remarquerez les mots « résistant » et « all » sur la photo…

Un parfum, une émotion

Il s’en est passé des choses depuis le dernier post…oui plein! Enfin en tout cas assez pour que ça turbine pas mal dans le bocal!

Et pourtant, oui pourtant! je n’arrivais pas à faire le pas d’écrire…quoi écrire? quoi prioriser? que leur expliquer?qu’est -ce que j’ai envie de dire????

Le boulot :  j’ai envie de passer très vite la dessus, sinon il faudrait vraiment encore rentrer dans les détails et ça me fatigue…et je pense que vous aussi ça va vous lasser…

Alors juste pour résumer mon médecin traitant, le médecin du travail, le médecin contrôleur que mon employeur m’a envoyé  et la psychologue du travail spécialiste management sont tous d’accord pour dire DISCRIMINATION et HARCÈLEMENT ! Moi je dis que tout les événements me renvoient à ma chef qui devait parler aux noms de tous quand elle m’a dit : « Vous n’aviez qu’à choisir une vie sans enfant! »

Mais pour l’instant même si tout ça n’aide pas (même pas du tout!) nos priorités sont ailleurs et nos principales souffrances aussi…c’est du pipi de chat ce qu’ils font!

L’A.M.P. : Je suis très en colère contre elle en ce moment,  j’aimerai tant pouvoir lui mettre une bonne raclée à celle là!Un passage à tabac, avec batte de baseball et chaussures coquées !

J’appréhende cette FIV 5! Comment allons-nous la gérer? Une certitude je me sentirai mieux si je vais jusqu’au bout, alors je prie pour un transfert et que la possibilité d’une FIV 6 ne soit plus!

J’ai tellement à ce jour envie que tout ça s’arrête, et en même temps je sais que le moment où il n’y aura plus de joker dans cette histoire je l’appréhende aussi…

L’adoption : Mon bol d’air ! Nous sommes allés à une réunion que notre OAA chouchou organisée, c’était génial. Ils nous ont accepté à cette réunion, nous étions les seuls sans agrément! Celà ne veut pas dire qu’on sera pris, mais cette journée nous a conforté sur notre choix, on espère tellement qu’ils acceptent notre candidature….Il y a plus qu’à croiser pour que notre rapport du Conseil général soit bon et que cette OAA dise OUI!

On a vu des petits bouts, pleins de petits bouts de 15 mois à 14 ans je crois. Glhope m’a dit « Ils étaient tous beaux! » Et oui ils l’étaient tous à leur façon! Je pense être loin d’être superficielle mais déjà quand on va accoucher on se demande si notre enfant on le trouvera beau non?, alors si il n’a pas nos gênes et si le physique n’est pas similaire??là c’est pas évident, en tout cas c’était une appréhension. Glhope disait que de toutes façons son enfant on doit forcément le trouver beau qu’elle que soit son origine, mais je sais que tout comme moi, ça l’a rassuré et ça nous a aidé à nous projeter! Ils étaient tous à croquer! 😉

Cependant ça m’a rappelé ce que j’attends avec impatience. C’est quelque chose dont j’ai parlé, de manière furtive parfois, souvent, mais tellement de fois, sur mes posts, sur des commentaires que je n’ai pu que constater son importance.

Cette envie, ce manque, ce besoin prend de plus en plus de place et je le comprends de mieux en mieux : j’ai tant envie de RESPIRER mes enfants!

Les respirer…leur odeur…être proche, très proche, assez pour sentir leur parfum, s’en imprégner à tout jamais.

IMGP4972

Attention : Pmette aigrie!

Voilà que je m’approche de la fin de la pma.

Raisonne en moi :

« plus le parcours est long, plus les tentatives s’accumulent et moins vous avez de chances »…Ça c’est un fait ! Une réalité !

A chaque étape de toute cette histoire, les données ont changées, les conclusions que l’on en a tirées aussi et surtout nos états d’esprit ont changé. J’ai vraiment l’impression d’avoir passé un cap.

Et quel cap : celui de l’aigritudination ! (Quoi? ça se dit pas? …ben moi je le dit!)

Plus rien ne peut me consoler, ou du moins m’apaiser au niveau de l’AMP. J’ai cette colère en moi, qui monte, et qui risque sans doute de crever le plafond en 2014. J’ai cette impression de ne plus être à ma place au milieu de la plupart des pmettes.

Les autres : celles qui ont encore de l’espoir, celles qui ont réussi, celles qui ont tourné la page…

Il y a aussi celles qui n’ont sans doute plus envie d’en parler mais je n’y suis pas encore… Alors je suis où ?!

Je suis celle, qui malgrès tout les efforts qu’à fait bouledemousse, n’arrive pas à être émue par son article, c’est ce sentiment aigri qui prédomine en moi!

Je suis celle qui jalouse sans doute d’une certaine manière toutes ces autres, toutes!

Je me rend bien compte que nous souffrons toutes, qu’il n’y a pas de degré dans la douleur, etc….mais j’ai cette impression : « Non vous ne pouvez pas comprendre ! » il y a quelques filles qui sont sur leur dernière FIV, et bien je suis heureuse de leur parler ou de les lire, elles, elles savent !

Tout comme je ne peux pas comprendre celles qui n’ont pas eu la réussite au bout de ce chemin… malheureusement bientôt peut-être…

C’est difficile d’écrire tout ça, je ne veux bien sûr vexer personne, culpabiliser personne, ni diminuer l’effet de la peine de chacun, ou affirmer que certaines ont dû oublier…bien sûr que non. Je veux juste me libérer du poids de ces pensées.

Je suis heureuse pour celles qui ont encore des chances, de l’espoir, je le suis encore plus pour celles qui réussissent, je suis juste aigrie par MA situation, je vis cette pression chaque jour : Désormais tout tiens à un transfert ! Un seul ! Une chance ! Cette chance qui pour l’instant n’a jamais voulu de nous….

Tomorrow is my turn ! ????? or not!

 

Débrief FIV4

Dr l’oiseau ouvre notre dossier, il tourne les pages puis : « oui mais c’était la 4ème…donc ben…c’était la dernière »

-« RRRaaaaahhhhh!!!!!!!NNNNoooooooooonnnnn!!!!c’était la 4 ème ponction mais le 3ème transfert!!!! Il nous en reste une!!!!!! » mon cœur s’est arrêté de battre à ce moment là, car même si j’étais sûre de mon coup j’ai assimilé à ce moment précis que en effet cela il pourrait bientôt me le dire…que ce début de conversation on l’aurait peut-être dans quelques mois….

-« Ah!oui!pardon j’avais pas lu jusqu’au bout, j’avais vu 4 fiv mais pas le reste…désolé »

On a discuté d’ailleurs des demandes de dérogations pour une FIV supplémentaire. Donc il me signale que ça ne marchera pas! « J’ai fait 50 demandes, j’ai eu 50 refus! Mais je vous la ferais votre lettre! » Je le remercie d’être honnête avec moi et à cet instant cet infime espoir de « marge d’échec » s’évanouie donc devant moi.

C’est ça qui est dur! C’est pas le nombre d’échec, c’est plutôt le faite d’être, ça y est au dernier transfert! Car quoi qu’il arrive, ce sera le dernier transfert!

Je sais que certaines on envie de nous dire, oui mais il en reste un, c’est un espoir, c’est une chance, on sais jamais…blablabla!!! Je le sais tout ça, sinon j’arrêterai. J’ai une certaine colère à l’entendre d’ailleurs(et j’en suis désolée mais c’est ainsi) je me dis ce qu’on pense quand les fertiles nous conseillent : « tu parleras si ça t’arrives! »

Rien que de l’écrire, ça y est je craque! Oui c’est la colère qui  est là! Cette colère qui danse avec la résignation! Voilà la musique qui m’anime en ce moment.

Car nous avons parlé aussi de don :

« Vous serez refusé en France pour un don d’ovocyte, car il y a eu des ovocytes, il y a eu des transferts, pour le don de sperme aussi, car ils sont 100% atypiques, peu nombreux, mais il y en a, donc il y a une solution, l’ICSI! » « A l’étranger sinon là vous pourriez »

Mais j’ai beaucoup réfléchi, pourquoi réfléchissions nous au don? pourquoi pensions nous que ce serait la solution miracle?

-parce que nous n’avions jamais eu de TEC et surtout nous avons toujours eu des embryons fragmentés, très fragmentés!!!

Hors ça y est nous les avons eu à ce 3ème transfert les embryons non fragmentés! Même un TOP! Alors que nous apporterai le don? dans notre cas : rien!

Mon Glhope voulait que je parle d’une sélection par blastocyste pour ce prochain dernier transfert, nous avons donc rdv avec les biologistes en décembre pour en parler.

Sinon, Dr l’oiseau a la sincérité de ne rien promettre, il peut juste espérer avec nous.

Donc FIV5 ce sera en Janvier avec comme protocole :

– décapeptyl 0,1 à J15

puis

– HGH (hormone de croissance)/jour

– Pergoveris 2 ampoules (= 300 de gonal et 150 de luvéris)/jour

– + 150 de Gonal (ouioui ça fait donc 450 de gonal!!!)/jour

Il avait cette manière de noter, l’air pensif,  il réfléchissait du bout de son stylo, des suites de pattes de mouches… il créait sur l’instant, une recette improvisée…j’espère qu’il sera au guide michelin!!!médecinPour vous donner une idée, je suis partie d’un dessin existant, que j’ai travaillé, retravaillé, re-re-re-re travaillé et voilà : mon Docteur l’oiseau! (Sans doute un peu idéalisé)