Un parfum, une émotion

Il s’en est passé des choses depuis le dernier post…oui plein! Enfin en tout cas assez pour que ça turbine pas mal dans le bocal!

Et pourtant, oui pourtant! je n’arrivais pas à faire le pas d’écrire…quoi écrire? quoi prioriser? que leur expliquer?qu’est -ce que j’ai envie de dire????

Le boulot :  j’ai envie de passer très vite la dessus, sinon il faudrait vraiment encore rentrer dans les détails et ça me fatigue…et je pense que vous aussi ça va vous lasser…

Alors juste pour résumer mon médecin traitant, le médecin du travail, le médecin contrôleur que mon employeur m’a envoyé  et la psychologue du travail spécialiste management sont tous d’accord pour dire DISCRIMINATION et HARCÈLEMENT ! Moi je dis que tout les événements me renvoient à ma chef qui devait parler aux noms de tous quand elle m’a dit : « Vous n’aviez qu’à choisir une vie sans enfant! »

Mais pour l’instant même si tout ça n’aide pas (même pas du tout!) nos priorités sont ailleurs et nos principales souffrances aussi…c’est du pipi de chat ce qu’ils font!

L’A.M.P. : Je suis très en colère contre elle en ce moment,  j’aimerai tant pouvoir lui mettre une bonne raclée à celle là!Un passage à tabac, avec batte de baseball et chaussures coquées !

J’appréhende cette FIV 5! Comment allons-nous la gérer? Une certitude je me sentirai mieux si je vais jusqu’au bout, alors je prie pour un transfert et que la possibilité d’une FIV 6 ne soit plus!

J’ai tellement à ce jour envie que tout ça s’arrête, et en même temps je sais que le moment où il n’y aura plus de joker dans cette histoire je l’appréhende aussi…

L’adoption : Mon bol d’air ! Nous sommes allés à une réunion que notre OAA chouchou organisée, c’était génial. Ils nous ont accepté à cette réunion, nous étions les seuls sans agrément! Celà ne veut pas dire qu’on sera pris, mais cette journée nous a conforté sur notre choix, on espère tellement qu’ils acceptent notre candidature….Il y a plus qu’à croiser pour que notre rapport du Conseil général soit bon et que cette OAA dise OUI!

On a vu des petits bouts, pleins de petits bouts de 15 mois à 14 ans je crois. Glhope m’a dit « Ils étaient tous beaux! » Et oui ils l’étaient tous à leur façon! Je pense être loin d’être superficielle mais déjà quand on va accoucher on se demande si notre enfant on le trouvera beau non?, alors si il n’a pas nos gênes et si le physique n’est pas similaire??là c’est pas évident, en tout cas c’était une appréhension. Glhope disait que de toutes façons son enfant on doit forcément le trouver beau qu’elle que soit son origine, mais je sais que tout comme moi, ça l’a rassuré et ça nous a aidé à nous projeter! Ils étaient tous à croquer! 😉

Cependant ça m’a rappelé ce que j’attends avec impatience. C’est quelque chose dont j’ai parlé, de manière furtive parfois, souvent, mais tellement de fois, sur mes posts, sur des commentaires que je n’ai pu que constater son importance.

Cette envie, ce manque, ce besoin prend de plus en plus de place et je le comprends de mieux en mieux : j’ai tant envie de RESPIRER mes enfants!

Les respirer…leur odeur…être proche, très proche, assez pour sentir leur parfum, s’en imprégner à tout jamais.

IMGP4972