Bienvenue dans mon espace temps!

Voilà plus de 6 mois que je n’ai pas écrit d’article! Ca peut paraître long…mais pour moi c’était hier!

A BAMPLAND et ailleurs, il y a eu des tests positifs, des naissances, des familles qui se sont constituées, des tentatives aussi , plein de tentatives! Ce n’est vraiment pas le même espace-temps!

Pour notre part on a vraiment l’impression de porter ça sur le front, nous sommes étiquetés « adoptants ». Dès que des connaissances qu’on a pas vu depuis + de 1 mois  nous croisent :

  • « Et vous votre petit? ça en est où? »
  •  « Ben ça recule pas »

Notre réponse est souvent la même : parce que quoi dire de plus…voilà 2 ans que nous candidatons pour être pris par notre OAA chéri, 2 ans….à voir les tests positifs, des naissances, des familles qui se constituent, des tentatives aussi , plein de tentatives!

Et nous nous sommes là à regarder défiler le temps des autres, leur vie évoluer, leurs sourires prendrent place.

Alors si!

Grâce à notre nouveau réseau de personnes étiquetées, nous les voyons eux aussi avancées, nous sommes derrière eux, ils nous montrent le chemin. Merci à eux de partager tout ça. Nous les avons connus à 2, désormais certains forment déjà famille et quel bonheur, quelle source d’espoir, ils étaient nous, on sera eux!

Publicités

Un parfum, une émotion

Il s’en est passé des choses depuis le dernier post…oui plein! Enfin en tout cas assez pour que ça turbine pas mal dans le bocal!

Et pourtant, oui pourtant! je n’arrivais pas à faire le pas d’écrire…quoi écrire? quoi prioriser? que leur expliquer?qu’est -ce que j’ai envie de dire????

Le boulot :  j’ai envie de passer très vite la dessus, sinon il faudrait vraiment encore rentrer dans les détails et ça me fatigue…et je pense que vous aussi ça va vous lasser…

Alors juste pour résumer mon médecin traitant, le médecin du travail, le médecin contrôleur que mon employeur m’a envoyé  et la psychologue du travail spécialiste management sont tous d’accord pour dire DISCRIMINATION et HARCÈLEMENT ! Moi je dis que tout les événements me renvoient à ma chef qui devait parler aux noms de tous quand elle m’a dit : « Vous n’aviez qu’à choisir une vie sans enfant! »

Mais pour l’instant même si tout ça n’aide pas (même pas du tout!) nos priorités sont ailleurs et nos principales souffrances aussi…c’est du pipi de chat ce qu’ils font!

L’A.M.P. : Je suis très en colère contre elle en ce moment,  j’aimerai tant pouvoir lui mettre une bonne raclée à celle là!Un passage à tabac, avec batte de baseball et chaussures coquées !

J’appréhende cette FIV 5! Comment allons-nous la gérer? Une certitude je me sentirai mieux si je vais jusqu’au bout, alors je prie pour un transfert et que la possibilité d’une FIV 6 ne soit plus!

J’ai tellement à ce jour envie que tout ça s’arrête, et en même temps je sais que le moment où il n’y aura plus de joker dans cette histoire je l’appréhende aussi…

L’adoption : Mon bol d’air ! Nous sommes allés à une réunion que notre OAA chouchou organisée, c’était génial. Ils nous ont accepté à cette réunion, nous étions les seuls sans agrément! Celà ne veut pas dire qu’on sera pris, mais cette journée nous a conforté sur notre choix, on espère tellement qu’ils acceptent notre candidature….Il y a plus qu’à croiser pour que notre rapport du Conseil général soit bon et que cette OAA dise OUI!

On a vu des petits bouts, pleins de petits bouts de 15 mois à 14 ans je crois. Glhope m’a dit « Ils étaient tous beaux! » Et oui ils l’étaient tous à leur façon! Je pense être loin d’être superficielle mais déjà quand on va accoucher on se demande si notre enfant on le trouvera beau non?, alors si il n’a pas nos gênes et si le physique n’est pas similaire??là c’est pas évident, en tout cas c’était une appréhension. Glhope disait que de toutes façons son enfant on doit forcément le trouver beau qu’elle que soit son origine, mais je sais que tout comme moi, ça l’a rassuré et ça nous a aidé à nous projeter! Ils étaient tous à croquer! 😉

Cependant ça m’a rappelé ce que j’attends avec impatience. C’est quelque chose dont j’ai parlé, de manière furtive parfois, souvent, mais tellement de fois, sur mes posts, sur des commentaires que je n’ai pu que constater son importance.

Cette envie, ce manque, ce besoin prend de plus en plus de place et je le comprends de mieux en mieux : j’ai tant envie de RESPIRER mes enfants!

Les respirer…leur odeur…être proche, très proche, assez pour sentir leur parfum, s’en imprégner à tout jamais.

IMGP4972

S’ouvrir! Essayer! Y travailler!

Faire le deuil….

– l’enfant biologique : je crois que je me poserai la question jusqu’à la fin de ma vie, à qui ressemblerait-il le plus? physiquement? le caractère? un fils? une fille?

Mais d’une certaine manière, je commence à digérer tout ça. Je me poserai toujours plein de question sur cet enfant, ces enfants, et ça c’est un fait, je n’ai pas envie de me battre contre ce sentiment si …normal.

Ce sera ainsi, c’est ma blessure, et j’espère qu’après la fin de l’A.M.P. une fois qu’elle sera béante et sanglante, quand elle se refermera, qu’elle le fera proprement, que cette cicatrice ne sera pas trop évidente, trop présente.

– la vision de ma famille : celle dont je rêvais, celle que je pensais pouvoir contrôlée…. elle se transforme, mais j’essaie encore de lutter, de résister, j’ai peur car elle s’estompe doucement, je m’y rattache, il ne faut pas…je dois m’ouvrir aux possibilités…je le dois.

Nous avons eu un autre rendez-vous avec la conseillère socio-éducative. Cette fois-ci c’était à moi de parler, ce que j’ai fait. Ça c’est très bien passé. Je me prépare pas pour ces rendez-vous, on voit plutôt le Conseil général comme des alliés, une aide sur ce chemin, on lui a dit d’ailleurs. Nous le pensons vraiment, je les trouve sans préjugés et plutôt ouverts. Peut-être que ça aurait été tout autre dans un autre département? en tout cas on se sent bien, on ne ressent pas l’œil inquisiteur, et le jugement. Mon côté naïve??? je ne pense pas.

On avait par contre pas mal réfléchi à notre demande pour l’agrément. Ils étaient partis pour 1 ou 2 enfants si fratrie, on avait suivi, on sait qu’on veut 2 enfants ça c’est sûr. Mais justement pourquoi ne pas s’arrêter sur 2 tout simplement. On en a exprimé le souhait. Deux ou rien! Voilà LA demande qui prouve que j’ai du mal à faire le deuil du contrôle, de MA famille rêvée… 

On se disait si on met 1 ou 2, à tous les coups ils vont nous en donner qu’un! Le « que » un peu paraître très capricieux, incompréhensible…etc…c’est mieux un que rien…etc oui bien sûr, mais ça résonnait surtout en moi comme un « nous n’allons pas l’avoir notre famille! Ils vont gagner » Je ne sais pas très bien qui est ce « ILS » mais il me paraissait plein de pouvoir, et très injuste, je ne voulais pas qu’il est le dessus sur notre rêve.

La conseillère a bien insisté sur le fait qu’on se fermait ainsi à l’adoption national, « vous êtes sûr?  » ouioui! Si vous pensez que ce n’est pas incohérent, et réalisable, oui c’est ce qu’on aimerait, on a trop peur de passer à côté d’une fratrie qui serait pour nous L’IDÉAL! (oui le rêvé)

Elle a été ok, en plus apparemment nous avons un très bon dossier psy! Qui l’eut cru??? (ça c’était la meilleure phrase de l’entretien, la petite chose qui nous va droit au cœur, qui nous soulage, nous encourage…ouiouiouioui Glhope n’en revenait pas, il était si heureux ;))

J’étais heureuse qu’ils prennent en compte notre demande de fratrie exclusif, oh oui. Mais le doute, être pris par un OAA, on entend dire partout que c’est horrible, que c’est très difficile, les conditions de recrutement…etc…

Donc j’ai appelé la semaine dernière notre OAA chouchou.

« NONONONONONONONONONONONON! Une fratrie avec le plus grand 4 ans et 11 mois maximum, je ne vous prendrai pas si vous restez la dessus! »

Patatraaaaa!

« Je ne peux pas vous prendre car je ne sais pas combien de temps ça prendrait 5, 6 ou 7 ans? ou jamais? Les fratries c’est plus avec des plus grands 8, 9 , 11 ans! Il faut pas que vous restiez la dessus…NONONONONONONON!

Ça m’a skotché…j’aimerais tellement avoir mes 2 enfants là tout de suite, oui 2! 2! On a discuté, en même temps j’étais heureuse, elle a pris le temps, elle a été honnête. « Si je vous prends une fois je vous prendrai une 2 ème fois pour un 2ème, et puis si vous mettez 1 ou 2, je peux garder en tête que vous voudriez vraiment 2!!! »

Cette conversation a tout remis en question. Oui bien sûr il ne faut pas qu’on aille dans le mur! Ça serait trop bête d’avoir un agrément qui sert à rien…qu’aucune OAA nous accepte… Puis j’avais l’impression que c’était LE coup de fil que je devais passer! Celui qui avait du sens.

On va donc changer. J’espère toujours que l’on puisse en avoir 2 en même temps, on a d’ailleurs rédigé notre lettre de motivation dans ce sens.

Mais tout ça me fait dire qu’il faut que je m’ouvre plus aux multiples possibles futurs.

Je pensais avoir fait le deuil du contrôle mais ce n’est pas le cas, pas tout à fait, il faut que j’y travaille. L’A.M.P. me retient un peu aussi je crois.

En fin de compte mon rêve…il n’y avait rien de plus commun…soyons fous, ne soyons pas ordinaire, soyons nous! Et nous verrons bien qui nous sommes! 😉

La route se courbe.

Nous avons eu notre 2ème rdv avec la psychologue du Conseil général.

Ça a duré 3 heures, encore, mais cette fois j’ai parlé autant que Glhope. Toujours les mêmes sujets, enfance, famille, couples, les futurs enfants, les difficultés d’accueillir des enfants qui ont déjà une histoire….

Nous avons redéfinis notre projet, au lieu d’un agrément pour un ou deux enfants, nous avons décidé de demander un agrément pour deux! Nous imaginer avec un seul enfant me rend triste, même malgré tout ce que nous avons traversé et traversons encore! J’ai un sentiment de pièce manquante quand je me projette, une sensation que notre famille ne serait pas complète. Glhope aussi.

Si jamais la FIV fonctionne nous le modifierons alors pour un.

Alors demander un agrément pour deux enfants ( sans autres options) n’est pas sans conséquences… elles me sont arrivées d’ailleurs en tête que ce matin : il y encore plus de risque que les OAA n’acceptent pas notre dossier. Par exemple, certains font très attention aux ressources, donc si on demande 2 enfants je ne sais pas si nos salaires seront suffisants pour être acceptés…

La psychologue nous a bien rappelé : « l’obtention d’un agrément ne garanti en rien que l’on va vous confier un (ou des) enfants!!!! »

Bizarrement, je le savais, je l’avais entendu mais je ne l’avais pas intégrer…il faut maintenant que je le digère!

Moi qui était sûre d’être apaisée…je suivais la route tranquillement et… je me rends compte qu’elle sera loin d’être toute droite, il y en aura des virages  jusqu’à ce que je puisse les serrer fort!avion